13/01 – CC – Clément Venturini est prêt

venturini

Pour la première fois de sa carrière, Clément Venturini – champion du monde juniors en 2011, champion de France espoirs en 2014 et titré en élite l’année dernière à Lanarvily (Finistère) – n’a pas fait du cyclo-cross sa priorité.
Victorieux en début de saison à Chavanoz (Isère) et à Aix-les-Bains (Savoie), juste avant sa coupure pour lui, notre professionnel, qui a quitté Cofidis après quatre années (2014-17) pour rejoindre la formation Ag2r la Mondiale, est monté progressivement en régime depuis six semaines avec des victoires en Suisse (Nyon et Sion), à Eymouthiers (Charente), Méons (Loire), Courseulles-sur-Mer (Calvados) et Flamanville (Manche) sur la finale de la Coupe de France et une 2e place dimanche dernier sur une épreuve ICI en Belgique à Louvain devancé par le Néerlandais Van Kessel.
« J’ai pris le meilleur départ en effectuant la première sélection avec Van Kessel. On s’est retrouvé à deux mais j’ai connu un problème mécanique. J’ai été repris par Pauwels et Vanthourenhout avant de revenir sur eux et de les lâcher à nouveau pour rester à dix secondes du Hollandais. »
Cela a confirmé vos sensations actuelles ?
J’aborde ce championnat en étant là où je voulais être. Tous les feux sont au vert. Maintenant, il faut toujours cette part de chance.
A Flamanville, Steve Chainel a été votre principal adversaire…
Je n’étais pas forcément dans une grande journée et j’ai souffert. Steve m’a donné du fil à retordre. Il était délicat de faire un écart et j’ai attendu le dernier moment pour porter une attaque. Il sera mon principal adversaire avec également Fabien Canal (Charvieu CIC) et Arnold Jeannesson (Fortunéo, 2e l’année dernière à Lanarvily). Mais je n’oublie pas également Francis (Mourey) et Matthieu Boulo.
Vous connaissez bien ce circuit de Quelneuc…
J’ai gagné en Coupe de France en espoirs en 2013 et chez les élites en 2015. C’est l’un des circuits mythiques en France. Il me réussit assez bien. La boue va encore rendre ce circuit plus compliqué. Dans ces conditions, le plus fort physiquement l’emportera. Je vais tout faire pour conserver ce maillot tricolore.

Ses précédents championnats de France
2009 (Pontchâteau) : 4e en cadets ; 2010 (Liévin) : 7e en juniors ; 2011 (Lanarvily) : 18e en juniors ; 2012 (Quelneuc) : 3e en espoirs ; 2013 (Nommay) : 2e en espoirs ; 2014 (Lignières-en-Berry) 1er en espoirs ; 2015 (Pontchâteau) : 2e en élites ; 2016 (Besançon) : 2e en élites ; 2017 (Lanarvily) : Champion de France élites.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *